June 10, 2012

Intouchables


Comme promis, j'ai vu Intouchables ce week-end. On a eu l'intention d'aller au cinéma hier soir, mais nos projets ont changé. Vendredi a été notre dernier jour à l'école avant les grandes vacances d'été et les élèves ont reçu leur diplômes. Normalement j'ai plusieurs invitations d'aller aux fêtes des nouveaux diplômés, mais cette année je n'en ai reçu qu'une seule.  Éric est un gentil garçon franco-américain. Né à Grenoble, il habite maintenant dans le Wisconsin.  Il a commencé ses études à Pewaukee il y six ans et a suivi tous mes cours de français.  On a été très touché quand sa famille nous a invités à sa célébration.  C'était une fête géniale avec du champagne et un beau repas français.  La maman à Éric est une excellente cuisinière! La plupart des invités ont parlé français donc je me suis régalée. Je me suis presque sentie comme si j'étais en France. En tout cas, on n'est pas allé au film comme prévu, mais Anne, notre hôtesse m'a prêté sa copie du film sur DVD.  C'est même meilleur qu'au ciné car c'est la version originale sans sous-titres.

Inspiré des faits réels, Intouchables c'est l'histoire de Philippe (joué par François Cluzet), un homme très riche, rendu tétraplégique à la suite d'un accident de parapente.  Il cherche un auxiliaire de vie qui pourrait lui aider avec tous ces besoins personnels. Driss (Omar Sy), un jeune homme sénégalais qui vient de sortir du prison, se présente comme candidat. Driss n'a pas d'expérience, mais Philippe aiment bien que Driss n'a aucun pitié pour lui. Au premier coup d'oeil, ils n'ont rien en commun. Philippe habite un hôtel particulier à Paris; Driss habite avec sa famille élargie en HLM à la banlieue. Philippe aiment bien l'opéra, et la musique classique; Driss préfère la musique d'Earth, Wind, & Fire et de Kool et le Gang....Malgré leurs vies tout-à-fait différentes, ils se développent une vraie amitié: "Les deux univers vont se télescoper, s'apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle, et forte qu'inattendue qui les rendra Intouchables." (allocine.fr)

Quand le film est sorti l'année dernière, il y avait des gens qui l'ont critiqué comme raciste.  Mais malgré ces opinions, Intouchables a eu un grand succès en France.  C'est un des films les plus populaires au box office français (le troisième après Titanic et Bienvenue chez les Ch'tis).  Omar Sy a gagné le prix César pour le meilleur acteur (au lieu de Jean Dujardin - The Artist). Moi, j'ai bien aimé le film. Je ne l'ai pas vu comme raciste ni insensible aux handicapés, surtout car c'est inspiré de l'amitié entre Philippe Pozzo di Borgo et de son aide de domicile, Abdell Yasmin Sellou. Leur amitié m'a fait rappeler de deux de mes anciens élèves, Corbin et Becca. Ils passent beaucoup de temps ensembles (aux cafés, au ciné, etc.). Corbin souffre de dystrophie musculaire, mais il accepte ses limitations avec du courage et un bon sens d'humeur. Becca s'occupe des besoins de Corbin avec une vraie affection, sans lui faire pitié. J'espère qu'ils iront voir ce film (Becca parle bien français et Corbin est francophile).  C'est un film drôle et touchant.

*

July 27, 2012:

Earlier this summer, I had the pleasure of seeing Intouchables, the story of a quadriplegic aristocrat who hires a young ex-con as his live-in caretaker. In my review of the film, I mentioned how the friendship between Philippe and Driss reminds me of two of my former students, Corbin and Becca. Best friends since middle school, they have not allowed Corbin's limitations to challenge their relationship. I encouraged them to see the film, knowing that they would both enjoy it.  Becca took French in Pewaukee for six years. She continued studying the language at the University of Wisconsin despite the rigorous requirements of her engineering major. Corbin chose to study Spanish in high school, but has become enamored with French culture. Since graduating from Pewaukee High School in 2009, Becca and Corbin have often invited me to meet for coffee or a drink. Afflicted with Duchenne muscular distrophy, Corbin chronicles his disability with eloquence and humor in his blog, Short Stories from the Short Bus. In his most recent post, he critiques Intouchables through the eyes of a disabled man. He also reflects on his high school world language experience and his appreciation for French cultural contributions. I am honored to feature Corbin's post on my blog: http://shortbusstories.tumblr.com/post/28070691767/the-intouchables